SCULPTURE « MOTHER EARTH » Pierre MIMBRES…

Lot 74
60 000 - 80 000 €
Résultat: 46 000 €

SCULPTURE « MOTHER EARTH » Pierre MIMBRES…

SCULPTURE « MOTHER EARTH » Pierre MIMBRES (ou ANASAZI) Sud est des Etats Unis Vers 1000-1300 ap JC Ht 45 cm Cette figure féminine assise devant un mortier est la représentation la plus emblématique de toutes les populations connues du Sud Ouest des Etats-Unis, depuis le 9ème siècle. Elle est assise dans la position des maternités, presque comme une Piéta, devant ce qui est source de vie pour les indiens: le maïs. Cette sculpture d'une grande sérénité est représentée les bras le long du corps pour enlacer le mortier, ce lieu d'offrande. L'arrière de la sculpture comprend d'épaisses concrétions de calcaire à la suite d'une longue exposition dans un lieu humide. Lieu privilégié des indiens de ces régions arides où la pluie est demandée aux dieux par des prières et des danses. La maïs est un emblème récurrent dans ces civilisations: les tiponis, éléments de prière réservés au chef, sont constitués d'un épi de maïs entouré de plumes; les pahos sont souvent fait de feuilles de maïs; la nourriture offerte aux dieux est le pollen de maïs ou de la farine de maïs; les traces à suivre lors de rituels ou d'initiations, les délimitations des danses et des autels sont faites avec de la farine de maïs. Mais surtout le maïs, dont la culture demande tant d'eau, est leur nourriture de base. Cette sculpture est un surprenant vestige de ces populations disparues, probablement dispersées par de nombreuses sécheresses successives au XIVème siècle. Elles nous ont laissé des architectures étonnantes, des céramiques surprenantes, mais ni leur organisation sociale, ni leurs rites ne nous sont parvenus, faute d'écriture et de témoignages. Il est à retrouver parmi les populations autochtones de ces régions peut être encore quelques indices de leurs traditions et de leurs cultes. L'importance de la Terre Mère et du Ciel Père est peut être ce qui est le plus répandu aujourd'hui chez les indiens pueblo. D'ailleurs, le collectionneur, avait présenté cette sculpture a des amis indigènes, qui y ont vu une maternité devant laquelle était exposé « the womb » symbolisé par un nid avec un oeuf représenté par la pierre pilon. « Figure féminine dont la position hiératique accentue le mystère. Ce mystère réside dans une forme qui fait la synthèse entre un autel et un mortier. Mais également ce mystère se niche dans la fonction même de la sculpture: Les bras, dont le départ se fait à la base du cou, courent, fermant une boucle, pour former une lèvre qui souligne une dépression constituant un mortier ou plus vraisemblablement une matrice symbole de fécondité et de fertilité. La couleur rouge de la pierre ainsi que les restes de polychromie accentuent ces symboles de vie que sont la fécondité et la fertilité. » Fabrice Autané.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue