IMPORTANTE ET EXCEPTIONNELLE SCULPTURE DE…

Lot 75
180 000 - 220 000 €
Résultat: 190 000 €

IMPORTANTE ET EXCEPTIONNELLE SCULPTURE DE…

IMPORTANTE ET EXCEPTIONNELLE SCULPTURE DE BISON Pierre, pigments, turquoise Mimbres ou peut être Anasazi XII-XIV iéme siècle Long: 79cm Ht: 43cm Largeur: 18cm Trois masses distinctes émergeant de l'épannelage expriment la puissance et la stabilité tranquille de l'animal. La première masse, celle de la tête, d'un traitement plus raffiné que celui des deux autres, laisse percevoir la barbiche, les cornes solidaires de cette masse et les yeux en turquoise, soulignés du canal lacrymale, qui, par ce détail réaliste et par le contraste de la polychromie, rendent toute l'acuité au regard du colosse. L'oeil étant à l'arête de la tête, le regard se projette de face et sur le coté. Les deux autres masses d'une taille directe plus spontanée expriment de manière étonnante l'épaisseur de la toison du bison, soulignant ainsi son esprit sauvage. Le contraste entre le regard et le pelage de l'animal donne toute sa tension à l'oeuvre. Unique par son exécution et par sa taille cette sculpture retient l'essentiel du caractère de l'animal. Le bosselage de la pierre évoque la peau et la fourrure du bison. Le pigment ocre encore perceptible dans les creux accentue cette matière dense, crépue, entremêlée. L'épaule bien délimitée proéminente évoque la traction, la force de déplacement de l'animal. Son cou rentré met en valeur la force têtue. Son regard « ailleurs » réalisé par ses yeux de turquoise. Ses derniers sont incrustés dans l'arête délimitée par le crâne, ainsi ils peuvent être vus de face mais aussi de profil. Mais surtout ses larmes qui ont coulé et laissé leur empreinte sculptée sont, bien plus qu'un détail. Elles résultent d'une grande connaissance de l'esprit de l'animal. Et puis peut être anecdotique, la barbe qui complète ce portrait aux volumes essentiels, est l'action probablement finale du sculpteur. Le style de cette sculpture aux formes et volumes essentiels, au profil du crâne et aux yeux de turquoise incrustés font d'elle la cousine du bouquetin vendu par nos soins lors de la vente du 15 décembre 2014 (lot 82).(reproduit page précédente) Si les effigies de bouquetin, de lion des montagnes ou d'ours sont rencontrées, les figures de bison restent tout à fait exceptionnelles. Sont encore plus rares les effigies de grande taille. Si des fétiches de chasse de petite taille de cette époque sont trouvés, leur fréquence augmente au XIX° siècle, pour être enfin collectionnée au XX° siècle. Bien qu'à l'époque, il est admis que le bison habite la partie ouest de ce qui est aujourd'hui le Nouveau Mexique, il est aux limites de son habitat connu. Dès les années 1840 il a complètement disparu de la région. Dans leur étude « Ethnology of the Tewa Indians » 1914, Junius Henderson et John Peabody Harrington écrivent en page 3 “ It is exceedingly probable that the important species inhabiting the Tewa region during the ancient occupancy were the same as at the present, except the elk and the mountain sheep, which have disappeared. The bison, no longer known in New Mexico in a wild state, was not found, perhaps, in this part of the Rio Grande valley and could be obtained only by barter or by long excursions through a country inhabited by hostile tribes.” Cet animal généreux pour l'homme, n'est pas chassé par un chasseur isolé. Sa chasse donne lieu à des expéditions pour le traquer, pour le tuer et aussi pour le rapporter. Cette importante sculpture, de l'animal emblématique de l'ouest américain, témoin de tant de siècles, gardera sans doute encore pour de nombreuses années le mystère de son origine et de la destinée qu'en fit son créateur, resté anonyme. La seule comparaison possible de sculpture animalière monumentale sont deux séries de deux importantes sculptures de lion des montagnes à Portrero de las Vacas (Bandelier National Park). Ces deux sculptures sont décrites par Edgard L Hewett dans « Antiquities of the Jemez Plateau, New Mexico » 1906, pp 29-31. Il a pu les observer le 25 octobre 1880. Les deux autres sculptures semblables se situent à Portrero de los Idolos, Hewett avait constaté que ces dernières avaient déjà été fortement endommagées.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue